Le Mahdi dans le Coran

/Le Mahdi dans le Coran
Le Mahdi dans le Coran2017-04-22T16:37:29+00:00

Le Coran livre de chevet pour nous croyant est d’après Virgil Gheorghui « l’expression verbale d’une écriture, tracée par la Puissance Divine en une matière éternelle, en lettres d’or, sur une étoffe merveilleuse, qui fut montrée à Mohamed par l’ange Gabriel. »

Et la controverse née de l’avènement du Mahdi existe dans le Coran. Cela ne devrait surprendre guère personne pour deux raisons :

Dieu à travers le Coran parle sous forme de paraboles à ses sujets d’où la nécessité pour les croyants d’user de leur intelligence pour comprendre certains phénomènes surtout que les auteurs de fait ne sont pas toujours nommés.

Ainsi quand Dieu dit dans la Sourate 62 (le Vendredi) verset 2 «  c’est lui qui a envoyé chez les incultes un prophète issu d’eux.  »

Dans la Sourate 80 versets 1 et 2 «  il s’est renfrogné et a tourné le dos excédé qu’un aveugle vint le trouver  ».

Cet aveugle n’est autre que Abdallah Ibn Mahtoum qui était venu questionner le prophète au moment où il s’entretenait avec les notables de La Mecque.

Aussi quand Dieu dit dans la Sourate 33 (les Coalisés) verset 37 «  quand Zayd ne la désire plus nous te la donnâmes comme épouse  ». Cette épouse de l’avis de tous les érudits n’est autre que Zaynab Bint Jah’chin (Que Dieu soit satisfaite d’elle).

L’autre raison est que, puisque Allah par l’intermédiaire de son messager en lui donnant le livre de chevet, a pris la peine de faire de ce livre un ouvrage complet pour toutes les générations. Dieu n’a rien omis dans son livre.

Allah dit dans le coran  « nous n’avons rien omis dans ce livre » Sourate 16 (les Abeilles) Verset 28.

Et puisque le Mahdi est un phénomène islamique annoncé par Mohamed, on peut affirmer qu’il est mentionné dans le coran.

Allah dit dans le coran «  nous avons fait descendre vers le livre qui éclaire toute chose et qui est une guidée, une miséricorde et une bonne nouvelle pour les hommes  » Sourate 16 (les Abeilles) Verset 89.

Et puisque le Mahdi est le Calife d’Allah il est par son Seigneur de là à dire qu’il fait partie de ce « tout », il y a qu’un pas à franchir.

Texte complexe, le Coran avait besoin d’être expliqué et interprété par le messager de Dieu aux fins de permettre aux croyants de saisir la portée des Paroles Divines. Le Prophète ainsi s’exprimait par la révélation et non pas par passion ou inspiration comme l’auraient fait les saints.

A ce propos imam Ghazali explique que l’inspiration des saints et la révélation des prophètes semblent appartenir toutes les deux à l’inspiration au sens large du terme, et ne diffère que par un degré : un charisme de plus est donné dans la révélation.

L’explication et la compréhension des textes coraniques par le prophète constitue la SUNNA et toutefois le besoin d’une rénovation religieuse se fait sentir dans l’islam, on a recours à la SUNNA. Dès lors on peut se poser la question suivante. Quel est le point de vue de la Sunna par rapport à l’avènement du Mahdi